L’influence du genre sur la santé et la maladie : la thématique n’est pas nouvelle. Mais sur le plan social et politique, elle est d’une grande actualité et recèle un grand potentiel pour la recherche, la communication et le système de santé dans son ensemble.

Pendant de nombreuses années, les différences biologiques entre les femmes et les hommes ont été ignorées en médecine. Pour les diagnostics, les traitements et le développement de thérapies, l’homme était considéré comme “l’homme standard” sans tenir compte des caractéristiques physiques, hormonales ou métaboliques des femmes. De même, la distinction entre le sexe biologique et le genre en tant que facteur socioculturel n’est encore guère appliquée en médecine. Cela conduit encore à des diagnostics erronés, à des traitements inadaptés ou à des effets secondaires de médicaments chez les patientes.

La médecine de genre a pour objectif de prendre en compte les différences liées au genre et au sexe entre les femmes et les hommes, tant dans la recherche que dans les soins cliniques. Cela permet des diagnostics plus ciblés, des traitements plus individualisés ainsi que des médicaments mieux tolérés pour tous. Seuls deux pour cent des fonds de recherche mondiaux sont consacrés à la recherche sur la santé des femmes. Les connaissances scientifiques sont encore trop peu appliquées dans la pratique et mettent du temps à trouver leur chemin dans les directives médicales.

Au niveau de la société, la médecine du genre a une grande importance, notamment dans le domaine de la santé publique. Les connaissances spécifiques nouvellement acquises ne profitent pas seulement à la partie féminine de la population. Au contraire, l’enseignement et la formation continue spécialisée doivent également se consacrer à ce thème, afin que les générations futures de professionnels de la santé s’engagent de manière naturelle dans une communication médecin-patient·e· égalitaire. Les outils numériques peuvent également soutenir les efforts visant à garantir l’égalité d’accès aux soins de santé pour les hommes et les femmes ainsi que pour les personnes non binaires. Un objectif ambitieux à cet égard serait d’adopter une approche intégrée de l’égalité des sexes dans notre système de santé.