Afin d’être mieux préparée aux futures pandémies, la Commission européenne a lancé, dans le cadre du programme de recherche Horizon, l’appel d’offres “Pandemic preparedness and response : Broad spectrum anti-viral therapeutics for infectious diseases with epidemic potential”, doté de 50 millions d’euros. L’un des projets qui a été retenu s’appelle AVITHRAPID et signifie “Antiviral Therapeutics for Rapid Response Against Pandemic Infectious Diseases”. AVITHRAPID regroupe un consortium de 18 organisations et entreprises de 8 pays et dispose d’un budget de 7,5 millions d’euros. Les partenaires suisses sont l’Institut tropical et de santé publique suisse et Chelonia. La participation suisse au projet de recherche est financée par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).

L’objectif d’AVITHRAPID est de créer un pipeline de médicaments candidats au stade précoce, basé sur une série de petites molécules dont la bioactivité a été démontrée et qui peuvent être rapidement transformées en nouveaux agents antiviraux contre les maladies émergentes. En outre, le consortium AVITHRAPID a l’intention de tester une petite molécule contre le virus Zika dans le cadre d’un essai clinique.

Life Science Communication s’est vu confier la communication pour le lancement d’AVITHRAPID. Cela comprend entre autres le branding, la présence sur le web et les relations avec les médias.